La brume s’était levée, rognant peu à peu les contours du paradis tant chéri. Elle avait gagné les désirs inassouvis, les avait rappelés à l’ennui. Elle m’avait recouvert, des ses droits, m’avait reprise toute entière. Ses draps épais et son confort cotonneux, la sensation si bien connue : la brume m’était revenue.

Ses crocs jaloux dans le tendre de ma chair que je lui laissais volontiers.

Ces premières embrassades au retour de celui que l’on aurait perdu de vue. Elle ne m’avait pas oubliée, la brume, et je reconnaissais son odeur par trop sucrée, de confiserie comme lors de nuits passées dans les allées de fêtes foraines. Quelque chose de sur, en dessous cachant la moisissure qui ne tarderait plus à remonter.

Ils s’allongeait là, ostentatoires et cachés, devant mes yeux les signes annonciateurs de la tempête.

Dans mon attente incessante, je regardais le bleu dans le lointain du ciel, nu de tout nuage, impavide et magnifique de solitude. Lui qui tuait le bruit et le silence dans un mélange sourd vous coupant de la rumeur ambiante, doux souvenir.

Il n’y avait plus que cela, l’attente.

Que chaque goutte, une à une se manifeste, accompagnée des puissants zéphyrs. L’attente et le spectacle mirifique de ma propre destruction en devenir.

Les nuages approchaient rampant ou galopant chacun dans sa teinte argent, larguant son content de flèches empoisonnées.

Silencieusement, sans même faire un mouvement, la tempête m’avait débutée.

Les orages en cascade, à l’intérieur du coeur absent avaient fondu sur le barrage – Rompu.

Et l’hystérie de lave chaude passait alors d’une veine à l’autre ravageant et les champs, et les digues et les ponts.

La tempête n’avait pas de nom, non plus que d’ombre, elle n’était que le vide dans les hurlements.

Leave a note here

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: